1. Regrouper les coordinateurs sécurité et santé en association,
  2. Définir des règles d’éthique et de déontologie de la profession,
  3. Constituer des groupes de travail intéressant la profession,
  4. Représenter et défendre les intérêts de la profession aussi bien au Grand Duché de Luxembourg qu’à l’étranger,
  5. Proposer ses bons offices pour le règlement de contestation et d’autres questions litigieuses qui pourraient lui être soumises.